logo

Législation

Formation
Dès le 1er janvier 2011 il y a en France un nouveau règlement
pour la permission de conduire un Trike.
Pour plus d’info contactez Nadège conseillère Trike à votre service depuis plus de 15 ans.

Fin mai 1999, conformément à la réputation de ce mois printanier, un interdit de taille dans le monde des riders français tombe définitivement. Les trois roues cessent alors leur navigation en eaux troubles et leurs pilotes ne sont plus parmi les derniers outlaws de notre territoire.
Après des débuts chaotiques, la vente de trikes en France est en pleine progression. La période d’incertitude des premières mises en circulation est révolue. Le système d’alors, pour détourner les tracasseries administratives françaises, consistes à rouler en plaques et assurances allemandes, le véhicule étant « officiellement loué ou prêté ». Dorénavant, les trikes sont bels et bien homologués par le service des mines national, qui délivre sans problème les cartes grises tant convoitées, contraint d’entériner des normes agrées par l’union européenne (à quand pour la même chose pour les chops ?). Mais la poussiéreuse administration y apporte bien sûr sa touche personnelle.
Contrairement aux idées reçues le port du casque n’est pas conseillé mais bien obligatoire, pour le pilote comme pour son ou ses passagers. A l’inverse celui de la ceinture n’est imposé que pour les passagers des trikes à trois places, en fait ceux où les places assises ne sont pas dans l’axe du conducteur. L’installation de barres de retenue les rend cependant légalement inutiles. Pas un phare à l’avant, mais deux dont l’écartement est fonction de l’empattement de l’engin. Permis VL ou moto suffisent pour conduire ces drôles de machines devant pourtant répondre à une dernière norme draconienne qui nous prive d’une autre conception de trike : les roues doivent être indépendantes, pas de pont rigide type Servicar. Les fabrications consistant à greffer un pont à l’arrière de n’importe qu’elle bécane sont donc pour le moment prohibées, dommage !
En attendant, les heureux propriétaires peuvent se livrer sans retenues aux joies custom. Tous les fabricants ou distributeurs ont déjà leur ligne d’accessoires. Pour la performance, la plupart des trikes étant motorisée par des mécaniques éprouvées et trés connues dans le milieu de la préparation les chevaux sont à la portée de tout bon mécano. Les catalogues regorgent de carburateurs, pots d’échappement, kit moteur, etc. En ce qui concerne le look, les esthètes ne sont pas en reste, énormes roues en aluminium, pots trucker, sellerie et bagagerie cuir, accessoires chromés ou inox sont également au programme. A vous de jouer !